Par où commencer ?

Un projet, qu'est-ce que c'est ?

EIJ

Une action volontaire, une envie d’agir, une idée qu’on a, seul ou à plusieurs…, en bas de chez soi ou plus loin, au bout du monde…

C’est faire quelque chose dans mon quartier, ma ville, mon village : proposer une activité pour les jeunes, monter un concert, faire un reportage photo et l’exposer, préparer une soirée, un voyage… c’est peut-être aussi juste avoir envie de faire quelque chose sans savoir quoi exactement, seul ou à plusieurs…

Ça peut aller plus loin : vouloir s’engager pour une cause, pour un certain public, pour défendre ses idées… devenir bénévole ou volontaire dans des actions qui existent déjà et qu’on va aider à se développer…

Ça peut être aussi créer une association, et même une entreprise…

Quels projets ? Tous différents…

> Premier projet : pas obligatoire, imaginé ou rêvé, pas professionnel : arts, culture, loisirs, solidarité sur place ou dans un pays étranger, bénévolat…

> Projet plus avancé : création d’association, qui peut devenir professionnelle, création d’entreprise

> Projet solitaire, ou à plusieurs, en groupe constitué (association, centre social…) ou pas (entre amis…)

> Projet très court : une journée ou même moins

> Projet à moyen terme : sur plusieurs semaines ou mois

> Projet à long terme : qui va durer, peut-être même définitif

> Projet innovant : du jamais vu, ou au contraire qui se fait déjà mais auquel on va apporter un plus, sa touche personnelle…

Des exemples de projets ? Consultez nos témoignages !

Oui, mais comment faire, par où commencer ?

Même pour un 1er projet, il faut s’informer, se faire aider, connaître les aides éventuelles…

Pour donner plus de chances à son projet d’aboutir, il est conseillé de procéder par étapes : si on s’est bien préparé, les choses peuvent aller vite et bien.

Les étapes pour monter son projet

Pour préparer son projet et avant de se lancer dans toute démarche, il est bon de se poser les bonnes questions et de clarifier son idée : chercher des informations, s’organiser,...

1ère étape : clarifier son idée

Testez d’abord vos motivations et les raisons qui vous poussent à monter ce projet : une passion, la réalisation d’un rêve, le désir d’être utile aux autres, une nécessité économique (créer son propre emploi)…

> De l'idée à l'action

Posez-vous, dès le départ, les bonnes questions… même si certaines d’entre elles vous dérangent !

- Avez-vous déjà parlé de votre projet à votre entourage, à des spécialistes ?

- Si votre idée ne suscite pas d’enthousiasme, êtes-vous prêt à revoir vos ambitions à la baisse ?

- Comptez-vous mener à bien ce projet seul ou en groupe ?

- Les autres membres du groupe partagent-ils vos motivations et votre enthousiasme ?

- Etes-vous capable de travailler en équipe ?

 > Identifiez vos compétences

Monter un spectacle avec les jeunes de votre quartier, créer une association à but humanitaire ou une entreprise ne requiert pas les mêmes compétences.

Avez-vous identifié quelles sont les qualités, les compétences et l’expérience nécessaires ?

Si vous ne les avez pas encore, comptez-vous les acquérir et comment ?

 > Le facteur « temps »

Avez-vous estimé le temps que prendra la préparation de votre projet et celui que vous pourrez consacrer à sa mise en place ?

> La dimension et l’environnement du projet, ses limites temporelles

- Quelle est la dimension géographique de votre projet (locale, départementale, régionale, nationale, européenne ou internationale) ?

- Nécessite-t-il des partenariats ?

- Avez-vous connaissance d’autres projets similaires au vôtre ?

- Si votre projet est ponctuel, avez-vous défini un calendrier ?

- Dans le cas d’une création d’association ou d’entreprise, quelles limites fixez-vous dans le temps pour démarrer votre activité ?

- Quelle suite comptez-vous donner à votre projet ?

> Les besoins

- Avez-vous déjà une estimation des besoins humains, matériels et financiers de votre projet ?

- Avez-vous déjà un apport financier personnel, des sponsors, des partenaires ?

2ème étape : Définir les phases de la mise en œuvre

Avant de fixer un échéancier ou un tableau de bord, réfléchissez aux différentes phases du projet qui vous permettront, pas à pas, d’en surveiller l’avancée et d’anticiper les difficultés.

Vous pourrez ainsi déterminer ce qui est réalisable ou non dans votre projet.

Ensuite, estimez le temps nécessaire à la mise en place de chaque élément et déterminez un rétro-planning … en vous laissant une marge de manœuvre !

Pensez à prévoir le déroulement financier de l’action au même titre que le déroulement de l’action.

3ème étape : élaborer son budget

Pour définir les différents postes budgétaires de votre projet, reprenez chacune des phases de réalisation et listez très précisément les besoins : une salle à louer pour votre spectacle, une assurance à souscrire, un local à louer ou à acheter pour lancer votre entreprise, un stock à constituer, une formation en gestion à financer…

Créez un tableau comprenant dépenses et recettes ; pour rendre un budget le plus réaliste possible, faites établir plusieurs devis.

Selon la nature de votre projet, distinguez pour la partie « recettes » : apports en nature et en numéraire, parrainage ou sponsoring, subventions, bourses, prêts d’honneur, autofinancement…

4ème étape : Le dossier de présentation du projet

Il est indispensable de présenter aux financeurs et partenaires un projet écrit : se présenter soi-même et, s’il y en a, les autres participants, bien décrire ce qu’on veut faire, expliquer le but du projet, préciser les étapes de réalisation, présenter les partenaires, prévoir la communication, les prolongements (éventuels) qu’on prévoit ou qu’on espère. Il faut aussi évidemment présenter le budget équilibré. Enfin, si on a des personnes « ressources » qui aident à la réalisation du projet sans y participer, ou qui conseillent simplement, on peut ajouter des lettres de recommandation ou des avis que ces personnes auront rédigés.

5ème étape : Trouver des partenaires

Pour être sûr de frapper aux bonnes portes et ne pas perdre du temps, il vous faut identifier les partenaires potentiels : organismes, services, personnes ressources, dispositifs d’aides financières… et bien déterminer l’aide qu’ils peuvent vous apporter.

Faites une liste de ces partenaires et établissez un suivi rigoureux (sous forme de tableau par exemple) des contacts que vous avez eus (téléphone, email, rendez-vous…), des personnes rencontrées et de la suite donnée à vos démarches.

Entraînez-vous à présenter votre projet de manière synthétique ; repérez les trucs et astuces pour « accrocher » votre interlocuteur et lui donner envie d’en savoir plus ; rédigez un dossier de présentation et testez-en l’impact auprès de votre entourage.

 

6ème étape : Se faire accompagner

Même si votre projet est individuel et que vous pensez « vous en tirer tout seul », ne négligez pas cette étape.

De nombreux organismes peuvent vous accompagner dans votre projet, pour :

> vous aider à en définir les contours, préciser votre idée pour en faire un véritable projet

> définir avec vous les besoins, notamment financiers et vous aider à trouver des aides financières

> préciser le cadre réglementaire de votre projet

> vous guider dans la présentation de votre projet devant un jury

> vous aider dans la logistique de votre action

> en cas de création d’activité (l'accompagnement est alors indispensable) :

  • définir les contraintes propres à un produit ou une prestation pour vous aider à réaliser une étude de marché
  • étudier la faisabilité du projet et sa viabilité à long terme
  • vous permettre de tester votre activité avant d’immatriculer votre entreprise (par exemple en couveuse d'entreprise)
7ème étape : Protéger son idée

Toute invention ou création peut faire l’objet d’une protection.

 > INPI – Institut national de la propriété intellectuelle

2 place d'Arvieux - CS21327

13471 Marseille Cedex 02

Tél : 0820 213 213

www.inpi.fr

Accueil sur rendez-vous. Possibilité de rencontrer un conseiller en propriété industrielle et/ou un avocat spécialisé.

Brevets, marques, dessins, modèles…possibilité de consulter des bases de données pour savoir s’ils sont déjà utilisés.

Autres permanences :

> A Aix-en-Provence (CEEI) sur rdv :

Tél : 0820 213 213

> A Arles (CCI) sur rdv :

Tél : 04 90 99 08 69/08 14

> A Avignon (CCI) sur rdv :

Tél : 04 90 14 10 48

8ème étape : Communiquer sur son projet

Annoncer un spectacle ou une exposition, rédiger un communiqué de presse sur les actions de votre association, faire de la publicité sur votre produit … la communication va donner de la lisibilité à votre projet et peut vous faire connaître auprès de nouveaux partenaires : n’oubliez donc pas cet aspect dans la mise en place de votre projet !

Communiquer, c’est mettre en valeur votre projet, mais aussi les partenaires qui y ont contribué.

Là aussi, procédez avec méthode et faites une liste de tous les organismes, services et personnes qui peuvent relayer l’information sur votre projet : agences de presse, médias, publications spécialisées, lieux spécifiques d’affichage, relais d’informations, vos partenaires, amis, réseaux sociaux…

Faites également la liste des outils à votre disposition ou à créer : flyers et affiches, sites internet, réseaux sociaux, plaquettes de présentation, dossiers de presse, organisation d’un évènement…

Me faire aider, oui, mais par qui ?

Consultez toutes les aides pédagogiques, techniques, financières dans notre rubrique dédiée.

Quelques ressources utiles...

>  Fiches Actuel CIDJ et Actuel Crijpa (en téléchargement)

- "Les aides aux projets" : toutes les aides pédagogiques (qui peut m’aider ?) , techniques (où trouver du matériel, une salle, un studio…), et financières pour monter son projet

"Créer une association" : les contacts utiles, les structures de conseil et d’accompagnement, les lieux ressources…

 

> Guides de l’INJEP : Les mémo-guides du porteur de projets 

- Bien communiquer sur son projet

- Gérer le budget de son projet

- Créer et réussir son projet associatif

- Trouver des partenaires pour son projet

- Monter et réussir son projet musical

 http://www.generationcyb.net/L-Injep-publie-Les-memoguides-du,0780

> Guide de la vie associative et du bénévolat pour créer et gérer une association :

www.associationmodeemploi.fr

> Réseau d'échanges et centre de ressources pour les initiatives étudiantes :

www.animafac.net

Contactez-nous !

Vous souhaitez bénéficier gratuitement de l'accompagnement et des conseils de notre Espace Initiatives Jeunes ? 

N'hésitez pas à nous contacter, car l'Espace Initiatives Jeunes, c'est aussi :

> des entretiens individuels ou en groupe ;

> accès aux aides techniques (location, prêt de matériel, de salle d'exposition,...) ;

> mise en relation avec des partenaires pour monter son projet ;

> aide au montage du budget ;

> accès aux aides financières (bourses, prix, concours, prêts,...) ;

> ressources papier et/ou en ligne ;

> une aide à la valorisation des projets.

> Nous contacter